Accès aux ressources
  • METHODE BYRON KATIE MEDITATION DE PLEINE CONSCIENCE SUR ANNECY ET GENEVE

Méthode Byron Katie

D’où vient la démarche « The Work » de Byron Katie ? 

« The Work » (« Le Travail ») de Byron Katie est une démarche permettant d’identifier et de remettre en question les pensées qui sont à l’origine de la souffrance dans le monde. C’est un moyen de trouver la paix avec soi-même et avec le monde. Toute personne ayant un esprit ouvert peut pratiquer ce Travail.

Byron Kathleen Reid a fait une dépression sévère à la trentaine. Pendant dix ans, sa dépression n’a cessé de s’aggraver au point où, les deux dernières années, Katie (c’est ainsi qu’on la nomme) était quasiment incapable de quitter sa chambre. Puis un matin, du plus profond de son désespoir, elle a vécu une prise de conscience qui allait transformer sa vie.

Katie a alors compris que lorsqu’elle croyait ses pensées elle souffrait, et que lorsqu’elle ne croyait pas ses pensées, elle ne souffrait pas. La cause de sa dépression n’était pas le monde autour d’elle, mais ce qu’elle croyait au sujet du monde autour d’elle. Dans un éclair de compréhension, elle a réalisé que nos tentatives pour trouver le bonheur étaient vaines : au lieu d’essayer désespérément de changer le monde pour qu’il corresponde à ce qu’on croit qu’il devrait être, il est possible de remettre en question ces pensées et, lorsqu’on appréhende la réalité telle qu’elle est, éprouver alors une liberté et une joie inimaginables. En conséquence de cela, la femme clouée au lit et suicidaire est devenue une femme débordante d’amour pour tout ce que la vie apporte.

Katie a élaboré une démarche simple et puissante d’investigation appelée le « Travail », qui montre comment se libérer soi-même. Sa compréhension personnelle du mental s’accorde avec les découvertes récentes en neurosciences cognitives. Le « Travail » a été comparé aux dialogues socratiques, aux enseignements bouddhistes et aux programmes en 12 étapes. Cependant, Katie a développé sa démarche sans connaissances préalables en matière de religion ni de psychologie. Le « Travail » est strictement basé sur l’expérience directe d’une femme quant à la création et la fin de la souffrance. Le « Travail » est d’une grande simplicité.

Ce qui est, est … 

 

On souffre seulement lorsque l’on croit une pensée qui est en conflit avec ce qui est. Quand le mental est parfaitement clair, ce qui est est précisément ce que l’on veut. Si vous voulez que la réalité soit différente de ce qu’elle est, vous pourriez tout aussi bien essayer d’apprendre à un chat d’aboyer. Malgré toutes vos tentatives, à la fin, le chat continuera à vous regarder en faisant « miaou ». Vouloir que la réalité soit différente de ce qu’elle est est peine perdue.

 

Et pourtant, si vous y prêtez attention, vous constaterez que, des dizaines de fois par jour, vous croyez des pensées telles que : « les gens devraient être plus gentils. », « les enfants devraient être sages », « mon mari (ou ma femme) devrait être d’accord avec moi », « je devrais être plus mince (ou plus beau/belle ou mieux réussir) ».

Ces pensées traduisent toutes le désir que la réalité soit différente de ce qu’elle est. Si vous trouvez cela déprimant, vous avez raison. Tout notre stress résulte de notre conflit avec ce qui est.

 

Les personnes qui découvrent le «Travail » disent souvent à Byron Katie « Mais si je cesse d’être en conflit avec la réalité, je vais être en situation de faiblesse. Si je me contente d’accepter la réalité telle qu’elle est, je vais devenir passif et peut-être même perdre tout désir d’agir. » Katie leur répond par une question : « Pouvez-vous vraiment savoir que c’est vrai ? » Laquelle de ces deux attitudes donne le plus de force : « Je regrette tant d’avoir perdu mon travail. » ou « J’ai perdu mon emploi ; quelles solutions intelligentes puis-je trouver à présent ? »

Le « Travail » vous révèle que ce qui, selon vous, n’aurait pas dû arriver est en fait précisément ce qui aurait dû arriver. Cela aurait dû arriver puisque c’est ce qui est arrivé et aucune pensée au monde ne peut rien y changer. Cela ne veut pas dire que vous approuvez la situation. Cela signifie simplement que vous pouvez observer ce qui se produit sans y opposer de résistance et vous épargner ainsi la confusion causée par votre lutte intérieure. Personne ne souhaite que ses enfants tombent malades, personne ne veut avoir d’accident de voiture, mais quand cela se produit, en quoi est-il utile de se disputer mentalement avec ces faits ? On sait pertinemment que c’est inutile. Pourtant, on persiste à le faire, faute de savoir comment y mettre fin.  

Katie aime profondément ce qui est non pas parce qu’elle est quelqu’un d’évolué sur le plan spirituel, mais parce que, lorsque qu’elle se dispute avec la réalité, cela fait mal. On sait que la réalité est bien, exactement telle qu’elle est à partir du constat suivant : lorsqu’on est en conflit avec elle, on est tendu et insatisfait au lieu d’être spontané et équilibré ; lorsqu’on cesse de s’opposer à la réalité, l’action devient simple, fluide, bienveillante et dénuée de toute peur.  

 

Faire une séance gratuite

Laissez-nous un message et vos coordonnées, nous vous contacterons rapidement. Merci !